Language

Pour les mélomanes

Un peu de musique hors du Temps
la route...

jeudi 31 janvier 2013

Violon


Je vois le fonctionnement du cerveau humain comme une violon, les pensées intuitives sont les notes jouées avec la main gauche sur le manche, le mental qui joue de ces pensées avec l'archer de la main droite et le cerveau limbique qui amplifie les émotions comme la caisse de résonance.
Le son des notes sur le manche est très pur, mais nécessite une fine écoute pour être entendu. L'archer de la main droite (le mental) peut retranscrire fidèlement ces notes ou les jouer en désaccord.

Les émotions qui surgiront du cerveau limbique (caisse de résonance) seront gracieuse ou disgracieuse selon l'habilité du mental à faire ressortir la partition originale ou selon sa tendance à surjouer.

mercredi 30 janvier 2013

Sur les traces de Lao Tseu


Ces enfants sont montés sur le dos d'un buffle qui d'instinct suit le Tao. C'est ce qu'a fait Lao Tseu il y a 2500 ans, après avoir écrit son Tao Te King.


Avant de partir et de profiter en paix des bienfaits du Tao, Lao Tseu nous laisse un sublime message.

"Celui qui sait marcher (dans le Tao) ne laisse pas de traces ; celui qui sait parler ne commet point de fautes ; celui qui sait compter ne se sert point d'instruments de calcul ; celui qui sait fermer (quelque chose) ne se sert point de verrou, et il est impossible de l'ouvrir ; celui qui sait lier (quelque chose) ne se sert point de cordes, et il est impossible de le délier.
De là vient que le Saint excelle constamment à sauver les hommes ; c'est pourquoi il n'abandonne pas les hommes.
Il excelle constamment à sauver les êtres ; c'est pourquoi il n'abandonne pas les êtres.
Cela s'appelle être doublement éclairé."

mardi 29 janvier 2013

L'eau vive d'un torent

On dit que l'être éveillée est libre. Et cette liberté se voit et se ressent au contact de la personne. Il est vrai qu'elle s'est unie avec l'Absolu, et qu'y a-t-il de plus libre que l'Absolu ? 


Pourtant, paradoxalement, l'être éveillé ne décide plus rien par lui-même. Il s'est effacé pour être le représentant de l'Absolu. C'est l'Absolu qui pilote chez cet être dont l'ego s'est totalement effacé. L'Absolu se manifeste chez lui de deux manières. D'une part par l'ici et maintenant qui impose quelques contraintes auxquelles l'éveillé se soumet volontiers. D'autre part, l'éveillé profite du calme de son mental pour bénéficier des intuitions et de l'instinct dont l'Absolu est l'origine. En réalité, tout lui est "dicté", et il ne fait plus rien par lui-même. Ceci tombe bien, puisqu'en lui il n'y a plus d'ego. En outre, il ne désir plus rien pour lui-même 


Alors peut-on considérer que l'éveillé est libre ? En fait, la situation est paradoxale, car l'éveillé s'est soumis à l'Absolu. Mais encore une fois, l'Absolu transcende cette soumission en ce que l'on pourrait appeler à la façon de Lao Tseu, une Non Liberté. Et cette Non Liberté est la liberté ultime, car l'éveillé est libéré des entraves de l'ego. De plus il représente l'Absolu, et il n'y a pas plus libre que l'Absolu qui n'est autre que l'expression de la quintessence de la Nature. L'éveillé est donc l'image même du naturel. C'est sans doute ce naturel qui donne une telle impression de liberté.


En fait on peut utiliser une image pour exprimer ce qu'est la liberté d'une personne réalisée. Cette image est celle du torrent. En effet l'eau du torrent s'écoule en suivant et en contournant les diverses rochers qui sont dans le lit de la rivière. Elle est soumise à la loi de la gravitation. Pourtant cette eau que l'on dit vive parait vivante et libre. Il en va de même de la liberté d'un être éveillé.

Inspiré par Chronophonix

lundi 28 janvier 2013

Ondes

Les ondes font partie de notre vie, même si nous n'en avons pas toujours conscience. L'onde la plus évidente est celle des vagues à la surface des mers ou des lacs. Une autre que l'on voit tous les jours est d'une nature bien différente, il s'agit des rayons lumineux du soleil. 
Encore une autre; les sons que nous percevons sont des ondes qui se propagent dans l'air. On peu aussi évoquer les ondes émises ou reçues par tous nos appareils électroniques du four micro-ondes, au téléphone portable en passant par la borne wi-fi, l'homme pollue l'espace qui l'environne par une multitude d'ondes électro-magnétiques.
Ce qui nous amène à la nature des ondes :
L'onde à la surface de l'eau est une onde mécanique.
L'onde sonore est de nature acoustique, ce qui signifie que ce sont les molécules d'air qui vibrent les unes contre les autres, ce qui génère une onde audible. Le déplacement global de l'air ne génère qu'un courant d'air.

Enfin, les ondes électromagnétiques se propagent dans le champ électro-magnétique qui a pour support le vide. Il faut savoir que l'onde radio est de même nature que la lumière. Dans un cas un signal électrique dans une antenne émettrice génère l'onde, dans l'autre cas, c'est un électron qui change de niveau d'énergie (distance à l'atome) émettant un photon. L'agitation qui règne à la surface du soleil génère beaucoup de photons, beaucoup d'ondes lumineuses.


On le voit, que ce soit pour l'onde de surface (vagues) ou pour les ondes sonores, ces propagations se font dans un milieu, et nécessitent un milieu. Par exemple, une onde sonore a besoin de l'air, éventuellement de l'eau, ou un mur, pour se propager. Si l'on met une cloche sous vide, on n'entend plus rien. 
L'onde électromagnétique, elle, se propage dans le vide. Et ce, sans que semble-t-il le vide ne soit un support. La vitesse de propagation est celle de la lumière. Et il semble que cette vitesse soit une constante, quelle que soit la vitesse à laquelle se déplace la source. Ainsi le mystère du vide reste entier, car il est lieu de propagation sans en être pour autant un support.

Il faut savoir qu'une onde seule ne véhicule pas d'énergie. Par exemple un bouchon à la surface de l'eau ne sera déplacé que verticalement restant en moyenne au même niveau, et ne sera pas déplacé longitudinalement. Il n'y a donc pas apport d'énergie par l'onde. L'onde électro-magnétique, elle est de double nature, c'est une double sinusoïde transverse. Elle transporte de l'énergie par ce que l'on appelle le vecteur de Poïnting. On en ressent les effets lorsqu'on se fait dorer au soleil. 


Regardons ce qu'il en est du Qi, l'énergie subtile. On dit de certaines personnes qu'elles sont rayonnantes de joie. Or le fait que comme on l'a vu, elles respirent l'équilibre, on peut se demander dans quel mesure, une certaine énergie se dégagent d'elles. Qui n'a pas ressenti un transfert de chaleur au contact d'une personne bienveillante. Cette énergie semble également siéger dans le vide. Une personne rayonnante est une personne qui a lâché prise de tout, de telle sorte que le vide qui la traverse n'ait que très peu à équilibrer. 


Au contraire une personne déséquilibrée, par exemple une personne anxieuse sera tourmentée, ce qui mobilisera ou bloquera des transferts énergétiques. La première personne est dans un océan de vide calme, la seconde dans une mère agitée. Il semble que ce calme puisse être communicatif. Cela correspond-il à des ondes ? Peut-être. En tous cas les effets peuvent se ressentir.

dimanche 27 janvier 2013

Présence

Présence. Ce mot évoque tout de suite beaucoup de choses. Souvent, on s'imagine être en présence de quelqu'un. On dit; cette personne a une présence. Mais en fait, ce mot a une résonance toute particulière parce que nous ne pouvons faire autre chose que d'être dans le présent.


Alors, nous sommes présent au présent ou nous ne le sommes pas. Nous pouvons en effet être plongés dans nos pensées, comme par exemple en pensant à ce que nous allons faire à manger ce soir, ou en nous remémorant la présence de l'être aimé ou en pensant à milles autres choses du quotidien. Dans ce cas, nous quittons notre présence à l'ici et maintenant.


Au contraire, si nous nous situons dans la conscience, celle qui a conscience d'elle même, sans s'accrocher aux pensées qui peuvent surgir, alors, nous pouvons ouvrir nos yeux et profiter en présence de ce que nous apporte l'instant présent. Nous pouvons profiter d'une paix intime et d'une joie intérieure qui parfois pourra tendre vers l'extase avec un doux ressenti émotionnel.


Mais la plus part du temps, nous nous contenterons de cette conscience de l'instant, de cette présence qui nous fait être plutôt qu'avoir ou faire. Car si l'on pense avoir (de la chance, peur, envie de...) ou faire (à manger, du ski, écrire ou lire...), alors nous ne sommes plus présents et le charme de la présence s'envole.


Cette présence est vraiment essentielle, sa qualité peut nous apporter paix et joie bien entendu, mais aussi sérénité et santé. Car si nous restons présents et n'accordons pas de poids à nos pensées, nous fonctionnons sur le plan de l'être qui est celui régit par le cerveau reptilien. Et cette partie du cerveau régit notre corps tandis que le cortex et le cerveau limbique gèrent respectivement les pensées et les émotions. Il convient de laisser tranquille le cerveau reptilien.

Vivre avec son cerveau reptilien, c'est vivre de façon intuitive spontanée, en profitant des intuitions et de l'instinct que véhicule cette partie du cerveau. Mais les signaux intuitifs et instinctifs sont très ténus, il nécessitent un grand calme pour être perçus, bref tout sauf le vacarme du mental et le débordement des émotions.


Vivre en présence, c'est vivre sur le plan de l'être au contact de son instinct et de son intuition, laisser le mental au repos et avoir un certain contrôle de ses émotions. C'est vivre dans la spontanéité de l'être.

samedi 26 janvier 2013

Le danger de la spiritualité

La spiritualité est dangereuse pour le pouvoir en place. Elle n'est politiquement pas correcte. Et les êtres spirituels sont souvent de vrais troublions. Il suffit de voir une interview de Stephen Jourdain pour s'en convaincre. En effet les êtres éveillés sont en contact direct avec l'Absolu, et n'ont donc que faire des lois et des injonctions des politiques. 


De tous temps, les illuminés ont du se cacher et faire face aux chasses aux sorcières. Nos alchimistes avaient développé toute une symbolique ésotérique pour cacher au commun des mortels le véritable but de l'alchimie.


Pourquoi l'être éveillé dérange-t-il ?
L'être éveillé dérange tout simplement parce qu'il remet en cause le pouvoir de l'ego. Et pas seulement celui de l'être lui-même, non, cela est fait depuis bien longtemps. Non, il remet en cause l'ego de la société, l'ego de la patrie, l'ego du Monde. Et cela n'est pas tolérable pour le pouvoir en place. 


vendredi 25 janvier 2013

Le Saint

Le Saint homme n'est pas un homme qui se force à être bon, ni un homme de morale. Il ne suit pas de dogme, ne forme aucun concept. Il a une connaissance, mais il ne cours  pas après le savoir, son expérience est celle de la vie, irremplaçable, inoubliable. 


Pourtant d'instinct, il est bon, d'instinct, il respecte la morale, d'instinct il suit les dogmes et même d'instinct, il détient un certain savoir. 
C'est que sa manière d'agir est celle qui consiste à suivre la nature et à ne rien forcer, prendre juste ce qui se présente. Pour cela, il ne doit faire aucun calcul, aucune prévision. Le fait de suivre la nature lui garantit d'être toujours dans les clous. 


Son terrain d'action est le présent, l'ici et maintenant. Son instinct le renseigne sur la situation actuelle et l'informe de l'action qu'il convient de mener. Et comme l'environnement est souvent en équilibre, il pratique le Non Agir. Il laisse volontiers sa place à l'autre si une action quelque peu héroïque devient nécessaire, car il ne tire aucune gloire à être ce qu'il est.


Comme il ne fait aucun calcul, son mental est le plus souvent au repos. Ce vide de la pensée n'est pas un néant, au contraire, une sensation de plénitude et de paix (qui sera représentée par l'auréole des saints dans l'iconographie) fait place au mental.


Il aime la vie, il aime les autres, il aime l'Univers entier. Il sait en effet que lui et l'autre ne sont qu'un et l'exprime par de l'amour, de la compassion. C'est un amour discret mais un soutien efficace. Car son seul désir à part être sans désir, c'est d'aider l'autre à retrouver sa vraie nature. Pour cela il ne fait pas fonctionner son mental, il préfère montrer l'exemple et use de paraboles pour suggérer l'action juste (Non Agir).


jeudi 24 janvier 2013

Apocalypse


Sans parler de l'Apocalypse selon Saint Jean, nombreux sont ceux qui nous parlent de la fin d'un Monde et du passage vers une nouvelle ère. En son temps, Lao Tseu idéalisait les anciens Chamans et trouvait son temps décadent.
En fait, je pose la question: les temps changent (de plus en plus de technologie), l'homme change (il est plus instruit et consomme plus de gadgets), mais la proportion d'êtres éveillés change-t-elle vraiment ?


mercredi 23 janvier 2013

Le travail

Suivre le Tao, c'est rejoindre le naturel perdu que nous avions quand nous étions petit enfant.


Selon ce que nous faisons, le travail est fortement marqué par l'emprunte de l'homme et ne correspond peut-être plus du tout à notre nature. Alors que faire ? Certains, comme mon Maître ont tout lâché pour se consacrer au Tao et au Qi Gong, Lao Tseu a quité les archives de l'empire, pour partir vers l'Ouest. 


Mais, je pense qu'il est possible de continuer à cheminer sur la voie du Tao tout en conservant son travail. La réalisation arrive lorsque le Samsara rejoint le Nirvana disent les grands maîtres Bouddhistes. Aussi, l'âpreté du travail peut devenir source du Nirvana. Les roues de la vie peuvent nous apporter le sel dont nous avons besoin pour vivre pleinement le Tao et recueillir la sérénité naturelle à laquelle nous aspirons tous. 

La roue du Samsara

Et vous êtes vous à votre place spirituelle dans votre travail ?

mardi 22 janvier 2013

Y a-t-il un pilote dans l'avion ?

Nous avons tous un corps. Mais qui dirige ce corps?
Si nous nous posons cette simple question, nous sommes tentés de répondre : Moi.
Bien entendu, c'est Moi, la réponse est simple !
Mais qui est Moi ? Qui suis-je ? Là la question devient tout de suite plus compliquée...


Nous serions tentés de donner les attributs du Moi, car nous avons un prénom, un nom, une situation, des parents, une adresse, un état civil, nous avons même ce corps... Tout cela représente un avoir, mais ne répond absolument pas à la question de qui nous sommes vraiment...


Mais revenons au corps, dans ce corps, c'est le cerveau qui dirige. De ce cerveau émanent des pensées qui sont; soit construites sur d'autres pensées, c'est le fonctionnement de notre mental, soit ces pensées sont intuitives, innées. Et toute pensée construite naît d'une pensée innée, ou d'une autre construction. Aussi, à la base, notre pensée est initiée par la pensée innée, instinctive, intuitive. La question est d'où nous viennent ces intuitions, car la est le véritable pilote.


Celui qui construit des pensées sur cette base intuitive jusqu'à oublier l'instinct, l'inné, c'est l'ego. Mais par delà l'ego, il est un être véritable intuitif connecté au Monde et que l'ego étouffe. Les êtres éveillés, eux ont reconnu leur vraie nature et vivent de façon innée, spontanée, en communication avec le Divin. Eux, ont laissé la place au pilote automatique, à l'inné qui est en eux, ils se bornent à suivre le Tao, ils s'effacent totalement et observent la magie de la vie opérer. Aussi nous avons le choix entre le pilote automatique du Tao, ou faire confiance à l'ego qui lui ignore la notice de l'appareil.

lundi 21 janvier 2013

Qui est Dieu ou qu'est-ce que Dieu ?

Voici un article que j'avais écrit avant celui de caro. Voici donc ma version sur Dieu...
Je ne prétend pas apporter une réponse à cette question insoluble, mais on peut essayer de suivre la piste de cette entité que l'homme appelle Dieu : le Dieu des monothéistes.


L'autre jour, j'écoutais Neale Walsch, auteur de "conversation avec Dieu", et il disait entendre une voix claire et puissante derrière lui, puis la même voix dans sa tête. D'autres ont eu une vision. Une de mes amies a fait une expérience de mort imminente (EMI ou NDE en anglais) de 3 jours, 3 jours pendant lesquels elle s'est retrouvée en présence du Christ. 


Dans tous les cas, pour tous les protagonistes, Dieu se manifeste dans la conscience. C'est la conscience qui recueille la présence divine, mais cela ne passe pas par les sens, seul le cerveau semble être à l'oeuvre. Lorsque j'ai moi-même eu ma vision du Bouddha, je pouvais voir, par mes yeux, la pièce dans laquelle je me trouvais, mais la vision se superposait à la vue classique, la vision occupait le centre de mon champ de vision.


Ce qui caractérise le discours ou l'apparition divine, c'est qu'il ou elle s'impose à la conscience, Un peu comme un rêve ou un cauchemar dont on ne peut sortir sans s'éveiller, l'intervention divine dure tant qu'elle n'est pas arrivée à terme. 

Mais peut-on apporter un début d'explication rationnel à ces phénomènes ?


Lorsque l'on rêve, nous sommes au repos, les sens sont déconnectés et le cerveau est libre d'effectuer des connexions neuronales. N'ayant plus de pilote (il serait intéressant de définir qui est le pilote dans la journée, mais tel n'est pas le propos), les connexions se font naturellement et vont dans le sens d'un rééquilibrage. D'ordinaire, ce phénomène se produit pendant le sommeil. Mais, si un fort déséquilibre apparaît, celui-ci peut être suffisamment grand pour que le rééquilibrage se fasse dans la journée de façon consciente. Et d'un coup, on entend des voix, on a des visions.


Alors me direz vous, pourquoi ces apparitions sont-elle divines ? Pourquoi n'as-t-on pas la vision du diable ?
Tout d'abord certaines personnes ont eu de telles visions. Certaines personnes se disent damnées et en proie à de tels phénomènes. Moi-même, durant une période trouble de ma vie, j'ai cru devenir damné.
Mais ces manifestations correspondent justement à des périodes troubles où l'ego de la personne est en lutte avec sa situation. 


Si au contraire, il y a lâcher prise de l'ego, alors le rééquilibrage neuronal s’opère et la manifestation étant salvatrice apparaît comme divine. 

En réalité, au plus près des connexions neuronales, c'est par le vide que se sont opérés les transferts énergétiques. Aussi quand nous rendons grâce à Dieu pour ses bienfaits, c'est tout d'abord au vide que nous nous adressons.


Mais le vide agit comme un miroir par rapport à notre ressenti. Et comme ce qui est renvoyé par le miroir est bon, nous le qualifions de divin. En fait, c'est le vide qui opère, mais comme le vide est omniprésent (partout autour des atomes et même dans les atomes), lorsque nous rendons grâce à Dieu, nous rendons grâce au Tout sans forme particulière, qui est à mon sens la vision la plus juste de Dieu.     

dimanche 20 janvier 2013

Du bon usage de l'énergie

L'impermanence du Monde est due au mouvement, à l'énergie. La matière, elle, est généralement inerte. Ce qui caractérise ce que nous appelons la vie est ce mélange intime entre matière et mouvement, entre matière et énergie.


Nos ressources en énergie sont le Soleil (sous forme directe ou grâce au vent -éoliennes-, ou grâce à l'eau -hydroélectricité-) et les produits de la vie (alimentation et énergies fossiles), et enfin l'énergie atomique. 


Utiliser l'énergie Solaire, c'est utiliser l'énergie de la Terre à sa source c'est ce qu'il y a de plus pur. C'est ce que font les  lézards, les insectes. Nous ne l'utilisons que peu, et je ne suis pas sûr que les cellules photovoltaïques soient sans impact pour l'environnement. Il en va de même pour les éoliennes. Par contre l'énergie hydroélectrique semble être un moyen efficace et presque propre d'utiliser l'énergie solaire.


Utiliser les produits de la vie est ce que nous faisons dans notre alimentation. Et pour subvenir à nos besoins, nous ôtons la vie à de nombreux êtres. Il serait sans doute de bon ton de devenir végétarien en ne nous nourrissant que d'oeufs, de produits laitiers, de graines et de fruits, qui sont les produits de l'amour et non pas de la mort.
Ce faisant, la nourriture est ce qui nous permet de nous mouvoir, ce qui apporte vie à notre corps.


Les énergies fossiles consistent à utiliser les résidus de la vie d'il y a quelques milliers d'année. Mis à part le fait que les stocks ne sont pas inépuisables et que l'impact sur l'environnement est important, ces énergies satisfont nos besoins de mouvements (transports diverses) et de production (industries). A ce niveau, il conviendrait d'apprendre à réduire nos besoins par des habitudes beaucoup moins énergivores. L'être éveillé effectue un retour en lui-même et est conscient du prix de la vie et donc de l'énergie. Il y a fort à parier que si la population s'éveillait, nos besoins énergétiques diminueraient de façon drastique.


Enfin, il y a l'énergie atomique ou nucléaire. Là nous touchons à la cohésion de la matière. Quand on sait que la durée de vie d'un atome d'hydrogène est à peu près infinie, on comprend qu'il soit hautement énergétique d'attenter à sa cohésion. Il en va de même de l'uranium et de ses dérivés. Un jour, alors que j'évoquais l'antimatière, j'eu l'intuition suivante : l'antimatière est comme l'épouse de Dieu, mieux vaut la laisser en paix. Or l'énergie nucléaire est du même acabit. Mieux vaut la laisser en paix car les énergies mises en jeu nous dépassent.    

samedi 19 janvier 2013

Le Qi (énergie subtile)

Le corps humain est durant toute la vie parcouru par des énergies plus ou moins subtiles. Les mécanismes du corps sont dans l'ensemble biens connus. Avec l'estomac qui réceptionne la nourriture, le foie qui apporte les nutriments dans le sang, le coeur qui assure la circulation sanguine, les poumons qui oxygènent le sang, les reins qui filtrent l'eau de ses impuretés, le cerveau qui orchestre et régule le tout...


Pour fonctionner le corps requiert de l'énergie, celle-ci est apportée par la nourriture et par l'oxygène des poumons. Des réactions de chimie organique sont à la base de notre énergie et leur produit nourrit grâce au sang toute nos cellules. Les veines assurent le retour de ce mécanisme nutritif, mais pour être harmonieux, le corps doit assurer une circulation énergétique plus subtile appelée par les Chinois, le Qi. Pour être équilibré, le corps ne doit pas porter entrave à la circulation du Qi.

Si vous voulez prendre conscience de la réalité du Qi dans votre corps, vous pouvez faire l'exercice de Qi Gong suivant. Maintenez la posture de l'arbre pendant 2 à 5 minutes. Puis, fermez les yeux (pour amplifier la perception) et amenez vos mains près du front en faisant un mouvement lent d'accordéon (sans que les mains se touchent). Normalement, vous devez sentir que vos mains s'éloignent l'une de l'autre ou se rapprochent toutes seules. Ce phénomène est du au Qi.

Posture de l'arbre

Le Qi est l'énergie qui circule le long des méridiens. Ces derniers ne doivent pas êtres ni obstrués, ni trop ouverts pour que l'énergie se répartisse avec harmonie dans le corps et que le corps puisse s'équilibrer. Les points d'acupuncture sont des vides dans le corps qui agissent un peu comme des carrefours pour l'énergie. S'assurer qu'ils soient ni trop vide ni trop pleins permet au Qi de circuler plus librement. Les méridiens sont associés aux organes vitaux, de sorte qu'agir sur un méridien permet de tonifier les organes correspondants.


Le Qi est peut-être l'énergie de rééquilibrage des organes par le vide et les méridiens seraient les canaux vides par lesquels l'énergie de rééquilibrage pourrait circuler. 

Comme la circulation du Qi reflète l'équilibre énergétique des fonctions du corps, on peut penser que le Qi soit à l'origine de ce que les occidentaux appellent l'aura. 


Un être tout à fait équilibré et naturel dégage une attitude particulière et rayonnante qui se remarque si l'on y prête attention. C'est en fait une harmonie du corps en corrélation avec l'harmonie de l'esprit qui se caractérise par un mental au repos. Ainsi, le vide fait son travail tout aussi bien dans les méridiens que dans la tête. L'intelligence de l'homme est de faire confiance au vide tant au niveau physique qu'au niveau psychique.  

Rechercher dans ce blog