Language

Pour les mélomanes

Un peu de musique hors du Temps
la route...

vendredi 30 août 2013

La Foi

Lao Tseu dit : " La foi n'est pas la foi, si elle n'est pas totale". Pour le Maître, la foi ne consiste pas en une croyance en un quelconque Dieu, mais bien une confiance totale dans le Tao et sa Vertu. 
Lorsqu'on commence à se libérer du mental, il est souvent difficile de faire confiance en son intuition.


Or Lao Tseu nous dit faites confiance en votre instinct, soyez intuitif à 100%. Si notre nature est réfléchie, nos intuitions seront réfléchie, si notre nature est plus impulsive, nos intuitions seront jaillissantes. Il ne s'agit pas de privilégier tel ou tel type de caractère, mais de faire ressortir ce qui, au plus profond de nous, est notre nature. Et Lao Tseu nous met en confiance, on peut s'appuyer à 100% sur ce naturel qui est en nous. Retrouver ce naturel, c'est la voie du Tao. Et la Vertu du Tao est que ce naturel ne peut en aucune manière se retourner contre nous. Des passages de notre vie peuvent paraître plus durs, les difficultés de la vie peuvent même paraître insurmontables, mais pour celui qui a foi dans le Tao, l'orage ne fera que passer. Car, détaché de tout, laissant aller la vie et l'épousant dans un naturel désarmant, celui qui a foi dans le Tao, dénouera un a un les rouages des événements.


100% naturels, nous sommes à 100% présent à l'instant, notre vie devient pleine, et nous devenons insensible aux tourments de la vie. Un maître de Qi Gong racontait que même en prison sous Mao, il se sentait un homme libre. Les événements funestes de cette période n'avaient pas de prise sur lui... Sa Foi en son homme intérieur (comme il disait) était inébranlable. 

lundi 19 août 2013

Les rêves, les passions et le rêve nocturne



L'homme ordinaire n'a de cesse de chercher un but a sa vie. Lorsqu'il rêve, il se voit heureux dans telle ou telle situation. Au point que la situation rêvée devient son but, son idéal. Il va s'engager dans la réalisation de son rêve avec passion. Mais les passions sont énergivores et jamais satisfaites. Le rêve demeure toujours plus beau que la réalité. Le rêve est de même nature que le désir. 


C'est pourquoi l'homme sans désir ne cherche pas à s'enfermer dans un rêve passionné. Il regarde ses rêves et les laisse s'évaporer comme des nuages. Sans désir, il atteint le Nirvana, et ce bonheur réel, ce bonheur le plus pur passe au contraire des rêves par un lâcher prise. Les rêves eux nécessitent un engagement à n'importe quel prix. Parfois même au détriment de la santé. D'un côté, le sans désir accepte la vie telle qu'elle se présente, de l'autre la passion est prête a tout pour assouvir un désir.


Le rêve nocturne n'est pas comparable au rêve passion, au rêve idéal. Le rêve nocturne a lieu pendant le sommeil quand la conscience et le mental sont déconnectés. L'individu qui rêve est dans un état de lâcher prise total, ses rêves participent au rééquilibrage de ses neurones, ils participent à son repos. Ces rêves nocturnes sont donc d'une importance capitale pour notre santé. 
La légende du Bouddha raconte que Bouddha après qu'il ait atteint l'éveil ne dormait plus et se contentait, la nuit de reposer son corps. C'est que son esprit était en telle harmonie avec sa vie, dans un tel lâcher prise, que les rêves de la nuit étaient devenus inutiles à son équilibre psychique.


Rechercher dans ce blog