Language

Pour les mélomanes

Un peu de musique hors du Temps
la route...

samedi 28 septembre 2013

Diversité

Il n'y a pas un seul et unique éveil.
Parfois on entend dire même par la bouche de maîtres que l'éveil est comme-ceci, que la voie de réalisation doit passer par cela. Souvent, nous sommes d'accord avec ce que disent les maîtres. Mais en attachant trop d'importance aux mots, on finit par croire que l'éveil est un état bien défini, et ceci nous le rend inaccessible. 


L'éveil est à double titre notre vrai nature. A double titre, parce que d'une part, il surgit lorsque nous sommes naturels, et d'autre part, parce qu'il surgit lorsque nous sommes en accord avec la nature, ou à défaut l'environnement. La voie du Tao conduit de façon efficace à l'éveil. Par le Non Agir, on ne vas pas à l'encontre ni de la nature, ni de l'environnement, on s'accorde donc sur l'harmonie de l'instant. Par le Non Désir, on laisse notre vrai nature émerger sans pour autant entrer en conflit d'aucune sorte avec la situation.
Mais cette voie efficace qu'est le Tao n'engendre pas qu'une seule sorte d'être éveillé, au contraire ! Autant, cette Terre compte d'habitants, autant cette Terre compte d'êtres éveillés potentiellement différent !

C'est au contraire le poids de la société qui tend à nous couler tous suivant le même moule. Le Tao libère de ce moule social, et fait souvent passer l'être éveillé pour révolutionnaire. Car au fond, le Tao n'exige rien de nous. Le peu qui est nécessaire pour vivre, la vie l'offre en général de bonne grâce. Nous sommes plutôt dispendieux que nécessiteux. Et même, si l'on doit mendier sa nourriture (ce que font passivement les moines bouddhistes), la vie offre encore un panel de situations autre que la pure nécessité. Au coeur de cette vie, l'être qui s'épanouit comme une fleur est un être éveillé.

Chacun a pu constater que même parmi une même espèce, chaque fleur est différente, de part sa forme, ses couleurs, son parfum. C'est en effet la situation de lieu et d'instant, ainsi que le naturel de l'individu, qui crée l'éveil de l'être éveillé.

samedi 21 septembre 2013

La Pensée

De la même manière que le Non Etre (l'humilité) passe par une vie sans ego, la Non Pensée passe par une pensée dénuée d'ego.
Pratiquer la Non Pensée ne veut donc pas dire arrêter toute activité cérébrale, bien que cela puisse fortement aider le déploiement de l'esprit, ou de la conscience. Mais une pensée construite non subjective, une pensée objective peut être tout à fait pertinente.
C'est le cas par exemple dans le domaine scientifique, où des savants (comme Einstein) peuvent développer d'intéressantes théories et ce avec une absolue nécessité d'objectivité (c'est ce qui fait la beauté de la science). l'ego ne doit pas être impliqué dans ces théories, sinon leurs auteurs se heurtent immanquablement à la frustration,la déconvenue. Ce fut le cas lors de l'élaboration de la bombe atomique.
C'est aussi le cas lorsque l'on cherche tout bêtement la route pour rentrer chez soi. Dans ce cas, on a le choix entre faire appel à sa mémoire pour visualiser le chemin fait à l'aller., ou faire confiance à son instinct . Les deux sont valables, l'instinct ne pourra aider que l'homme qui fait silence, car l'écoute instinctive est à ce prix, les choix instinctifs se manifestent en effet par une voix très ténue.


A l'opposée de la pensée objective et de la Non Pensée, il y a la pensée subjective centrée sur l'ego. Dès que l'homme commence à dire moi je, j'aime ceci, je n'aime pas cela, mon sentiment est que celui-ci est beau et que cet autre est laid, je juge que celui-ci est bon, que cet autre est mauvais, dès que la pensée est centrée sur l'ego, sur la petite personne, cette pensée cherche à mettre en valeur l'individu, et dès lors, la pensée est corrompue.
Aussi, pratiquer la Non Pensée peut être résumé de la sorte :
Eviter toute pensée egotique. Ce qui laisse sa place à l'instinct et à la pensée logique et objective.  

samedi 14 septembre 2013

Le Maître, ou Gourou


Gourou signifie "celui qui dissipe les ténèbres".
Lao Tseu a pour moi joué ce rôle. Son enseignement sur le Non Désir et le Non Agir a fait l'effet sur moi, mon esprit, et mon corps d'un nettoyage de l'ego me rendant chaque jour de plus en plus humble. Par la Non Pensée, Lao Tseu m'a ouvert la porte de l'instant présent si chère aux Bouddhistes. Je ne sais comment remercier le Maître, pour m'avoir montré ainsi la lumière. Cette lumière libère de toute dépendance, même vis à vis du Gourou. Le fait même de pouvoir vivre cette liberté est peut-être le plus beau cadeau que l'on puisse faire au Maître, car il incarne la libération.


vendredi 6 septembre 2013

En Vérité...

Peut-on dire du sage que c'est un homme Vrai ?
Nombre de traditions mettent en avant l'importance de l'instant présent. Mais que faut-il faire de cet instant présent ?
En fait la réponse tient dans un mot : Vérité. Le sage se pose en permanence la question : que dois-je faire de cet instant en Vérité ? Au coeur de l'action, la réponse coule de source. Et dans l'inaction, une tâche peut surgir de la conscience, ou bien l'inaction peut s'avérer la meilleure tâche.
Ainsi, le sage ne se laisse jamais guider par son ego, il se laisse guider par sa conscience, celle qu'il a de l'instant présent...  En Vérité.

Rechercher dans ce blog