Language

mercredi 15 mai 2030

Editorial

Bonjour à toutes et à tous,

Il est un chemin tellement évident que si peu de gens l'empruntent.
Ce blog est construit le long de cette route, la voie large qui suit l'Univers, en toute simplicité.
Il y a 2500 ans, un homme nommé Lao Tseu a donné un nom au principe de cette voie : le Tao.

Que vous soyez depuis peu sur cette voie ou fidèle depuis toujours, n'hésitez pas à faire part de vos expériences.

Bon Tao à toutes et à tous,

Oliver

Avec plus de 100 articles sur le Tao, les grandes lignes ont été dressées. Aussi, si un sujet particulier motive votre visite, n'oubliez pas la recherche par mots clefs ci-dessus. Les articles fondateurs sont plutôt en fin de liste.
                                                                                      http://www.myannuaire.com 

Lectures


Avant toute chose, signalons à ceux qui passeraient par ce blog pour se renseigner sur le Taoïsme, les lectures incontournables des pères du Taoïsme Chinois.
Le Tao Te King de Lao Tseu taoteking en ligne
L’œuvre de Tchouang Tseu
Le grand classique du vide parfait de Lie Tseu
Les trois oeuvres réunies

Pas plus de commentaire, je ne veux influencer d'aucune manière.

Bonne lecture,

Oliver

samedi 7 juillet 2018

Pourquoi est-ce si difficile de parler du Tao ?


Le Tao est, c'est certain, mais c'est aussi un mystère. Donc, dès qu'on le qualifie, le mystère s'estompe, et l'on manque, par la même occasion la cible. Car le Tao demeure un mystère quelque soit la justesse des termes employés à son propos. C'est pourquoi il est difficile d'en parler, et ce, même avec des paroles simples tout autant qu'avec des paroles compliquées. Le Tao est un principe, le principe même de la vie, et un principe cela ne se démontre pas, cela s'énonce. Tout au mieux peut-on dire que c'est le principe du retour à l'équilibre universel. Aller contre, c'est s'assurer les foudres de l'Univers, aller dans le sens du retour se fait le plus souvent en douceur, mais aussi avec une certaine efficacité. 
Il est aussi difficile d'en parler, car le Tao dérange. Il dérange même tous les ego de la planète. Et Dieu sait s'il sont nombreux, sans doute plus de 90% d'hommes et de femmes qui agissent en fonction de leurs désirs propres. Comment leur faire comprendre la subtilité du Tao, quand cela va à l'exact encontre de leur désir ? Et pourtant, se libérer du désir, lâcher prise est le meilleur moyen de se contenter de ce que l'on a. Et l'homme du Tao possède l'Univers dans son intégralité, telle est la force du non-désir.
Le Tao se reflète dans tout, il est donc aussi en nous. Et trouver notre reflet dans tout nous emplie de compassion, d'amour pour tout ce qui existe. Le Tao est là où nous l'avons laissé, ce bureau, avec son désordre apparent, cette chaise, cette armoire, ces gens à l'extérieur, cette sirène de pompiers, tout est là tel que nous l'avons laissé, mais tout est aussi en devenir, car le Tao est vivant. La Terre est soumise à des forces et des énergies, les forces telluriques , l'énergie en provenance du Soleil, la gravitation... tout cela agit et crée la vie telle qu'on la connait, et le retour à l'équilibre est ce qu'il y a de plus simple, mais l'énergie solaire rebat en permanence les cartes de telle sorte que certains pensent qu'il est bon d'accumuler des richesses, de l'amour, du savoir...
Or le Tao ne s'accumule pas, il se suit, c'est la vie qui nous montre la Voie. Alors, arrêtons de désirer toujours plus de richesses, de vouloir toujours plus de biens matériel, toujours plus de savoir, de chercher ce que l'on pourrait bien grignoter, d'en vouloir plus en amour, de vouloir élargir son savoir, d'en demander toujours plus à la vie, bref stoppons nos désirs, et remettons nous en entièrement au Tao. Car lui sait toujours ce qui est bon pour l'Univers, et par voie de conséquence, ce qui est bon pour nous.

vendredi 29 juin 2018

Comment trouver le Tao ?


Le Tao est en lui-même un Mystère. Le conceptualiser est donc impossible. Il est là présent dans tout, mais invisible. Vous le montrer est donc tout bonnement impossible. Lao Tseu ne le montre pas non plus, mais en en parlant, il permet petit à petit au lecteur de le cerner. Et lire à propos du Tao ne suffit pas, il faut pratiquer. Il ne suffit pas de lire ce qu'est la vertu pour apercevoir le Tao, il faut la mettre en oeuvre. Le Tao est naturel, revenons nous aussi au naturel. Le Tao est humble, soyons humble nous aussi. Le Tao est incorruptible, soyons incorruptible nous aussi. Le Tao est discret, soyons discrets nous aussi.
Le Tao se vit de l'intérieur, mais il se manifeste à l'extérieur. Les liens entre l'intérieur et l'extérieur
sont le Tao. Les prémonitions, les expériences extrasensorielles mettent en oeuvre le Tao, mais les expériences les plus simples comme la contemplation d'une rose sont celles qui mettent le plus en exergue le Tao.
Et puis, il y a les grandes voies, comme celle du non-désir, et celle du non-agir. Il s'agit là encore de copier le Tao. Comme lui, être sans désir propre, attentif à la vie, attendre qu'elle se manifeste et l'aider sans désir, à s'accomplir, ainsi l'homme sans désir ne fait pratiquement rien, et pourtant, la vie s'accomplit par lui. C'est aussi l'essence du non-agir. Ne rien faire par et pour sa propre personne, non-agir, c'est aussi suivre le Tao.
A force de pratique, on s'applique à effacer son ego à vivre dans le non-être. N'ayant plus aucun but, on communie avec la nature, on se fond littéralement en elle, et l'on se fond avec la vie. On finit par faire partie du décor. Et cela est naturel car le Tao, c'est la profondeur du décor. Ainsi, on ne s'attache à rien, et l'on peut "profiter" de tout.
C'est bien là qu'est le paradoxe ! On est rien, on ne désire rien, on ne fait rien, et par le Tao, on rejoint le Tout, le Tout s'offre à nous !
Sans doute serait-il bon de parler à l'école de cette vérité simple qu'est le Tao. J'aurais apprécié qu'on m'en parle étant petit. J'aurais aimé savoir qu'il existait autre chose que cette compétition entre les êtres que l'on nous enseigne dès le plus jeune âge. Et il ne s'agit pas de fabriquer des moutons, car l'homme du Tao redevient naturel, on ne peut faire plus naturel. C'est l'égoïsme qui rend caricatural. L'homme du Tao, lui est vierge comme le nouveau-né, il est on ne peux plus conforme à l'original. Peut-être qu'un jour, on parlera de la grande voie à l'école ?!? 

vendredi 22 juin 2018

Football

En ces temps de coupe du Monde, difficile d'éviter le ballon rond ! Mais qu'est-ce que le football, pourquoi passionne-t-il tant ?
D'abord, c'est un sport, et à ce titre, nombre de sportifs se reconnaissent dans l'effort que fournissent les athlètes sur le terrain. Mais ce n'est pas tout, c'est aussi un jeu, dont les règles sont assez simples pour que tout le monde puisse y aller de son pronostic. D'ailleurs c'est ce qui rend un jeu attractif : des règles simples avec l'issu incertaine. Ce qui fait un beau match, ce n'est pas deux équipes fortes, mais deux équipes de même niveau. Même quand, celles-ci se neutralisent les gestes techniques restent beaux.
Dans un stade de foot, rien ne se passe plus comme à l'extérieur, seules les limites du terrain et les cages comptent, les bruits extérieurs sont laissés de côté, même lors de l'attentat du stade de France, les bruits des explosions terroristes ont mis un temps avant d'annuler le match. C'est que l'on préfère se concentrer sur le jeu.
Dans un jeu, on respecte les règles, et on fait ce que l'on veut en restant dans les clous. On dispose donc dune réelle liberté. Tant qu'on ne va pas à la faute, on est libre de s'exprimer. Ainsi, des personnalités de joueurs apparaissent. Comme ils ont commencé jeunes, certains sont doués d'un fort ego.  Le ballon rond n'est pas connu pour faire naître des personnalités très humbles. Il faut dire que tout est fait pour les encenser lorsqu'ils marquent un but. A ce jeu la, on se monte vite la tête !
Les sommes astronomiques que perçoivent les joueurs ne sont pas faites non plus pour aider à garder la tête froide.
Le Tao est un peu comme le Football; un jeu dont les règles sont les mêmes pour tout le monde. Sauf qu'il n'y a aucune règle, et que cela nous donne une grande liberté. En premier lieu cela donne une grande liberté à notre ego, qui si l'on n'y prend garde va nous polluer toute notre vie durant. Et puis, dans une génération, il y a un faible pourcentage qui prend conscience de l'ego et qui réalise que si on laisse vivre l'ego, on n'est pas libre, mais soumis à ses désirs. (Et il est tellement facile de se passionner pour le drapeau tricolore.) Aussi décident-ils de se soumettre au Tao, concrètement, se soumettre à rien, et ainsi devenir entièrement libre.

Ainsi, l'homme du Tao est-il comparable à un très bon joueur de foot qui parcourait la surface du terrain avec une très grande dextérité, ferait des passes très précises et irait droit au but sans même l'avoir conçu.

Rechercher dans ce blog