Language

mercredi 15 mai 2030

Editorial

Bonjour à toutes et à tous,

Il est un chemin tellement évident que si peu de gens l'empruntent.
Ce blog est construit le long de cette route, la voie large qui suit l'Univers, en toute simplicité.
Il y a 2500 ans, un homme nommé Lao Tseu a donné un nom au principe de cette voie : le Tao.

Que vous soyez depuis peu sur cette voie ou fidèle depuis toujours, n'hésitez pas à faire part de vos expériences.

Bon Tao à toutes et à tous,

Oliver

Avec plus de 100 articles sur le Tao, les grandes lignes ont été dressées. Aussi, si un sujet particulier motive votre visite, n'oubliez pas la recherche par mots clefs ci-dessus. Les articles fondateurs sont plutôt en fin de liste.
                                                                                      http://www.myannuaire.com 

Lectures


Avant toute chose, signalons à ceux qui passeraient par ce blog pour se renseigner sur le Taoïsme, les lectures incontournables des pères du Taoïsme Chinois.
Le Tao Te King de Lao Tseu taoteking en ligne
L’œuvre de Tchouang Tseu
Le grand classique du vide parfait de Lie Tseu
Les trois oeuvres réunies

Pas plus de commentaire, je ne veux influencer d'aucune manière.

Bonne lecture,

Oliver

samedi 18 janvier 2020

L'espace



On l'a vu, le temps est illusoire car seul le présent existe. Mais peut-on dire la même chose de l'espace ? Est-ce que seul le lieu dans lequel je me trouve existe ? En ce cas, seules les touches de mon clavier avec lequel j’interagis ont une réalité tangible. Le restaurant dans lequel je viens de manger n'est plus et même si des gens continuent d'y manger, pour moi cette réalité a cessé d'être. De même, je peux m'imaginer prendre la voiture pour rentrer chez moi, et c'est ce que j'ai l'intention de faire, mais je n'ai aucune certitude de l'état des routes et de la circulation que je vais rencontrer, car ce que j'imagine n'a pas de réalité tangible.
Ce qui sous tend la réalité de l'espace dans lequel nous vivons, c'est l'expérience commune que nous pouvons en faire. Nous partageons des lieux qui ne changent pas beaucoup dans le temps, et nous en
faisons une référence. D'ailleurs, dans les domaines scientifiques, l'espace est défini par un référentiel.
Si je dis :"Hier je suis allé me promener à Saint Bauzille de Putois", cela me parle, et je revois le chemin que j'ai emprunté, mais mon interlocuteur en perçoit-il toutes les nuances ? Au mieux pourras-t-il remettre la petite bourgade de Saint Bauzille s'il la connait, et il ne percevra pas grand chose de la ballade.
Aussi, l'espace n'a pas plus de réalité que le temps, seul l'ici et maintenant est réel. C'est notre mémoire et notre imagination qui nous permettent d’appréhender l'espace et le temps. C'est pourquoi l'ici et maintenant est le seul creuset dans lequel je puisse agir. Et le Taoïste que je suis "écoute" le Tao qui s'exprime dans l'ici et maintenant, et suit son action. Tout cela sans aucun effort : c'est le non-agir.
Quand je me déplace dans l'espace et le temps, je n'ai aucun désir de quoi que ce soit, aussi, j'accepte, j'accueille tout ce qui se trouve sur ma route. Même ce qui peut sembler être une contrariété, comme le décès d'un proche ou plus prosaïquement un pneu crevé est accepté par le non-désir. Les choses sont comme elles sont, c'est l'état du Tao dans l'ici et
maintenant.
Nos yeux semblent nous donner une vision continue de l'espace, mais c'est l'imagination de notre cerveau qui nous donne l'illusion de ce qu'il y a au delà de notre champ de vision. Et même, dans le paysage que nous avons sous les yeux, sommes nous capables comme le rapace de repérer les déplacements d'un mulot dans le pré ? Non, à coups sûr, nous passons à côté d'une infinie diversité, et ce même quand nous voyons de nos propres yeux. D'ailleurs nos sens n'ont pas tous la même portée, et en réalité ils sont complémentaires. Et, quand l'un des cinq sens nous manque comme l’ouïe ou la vue, nous concevrons une perception de la globalité qui nous donne l'illusion de l'espace et du temps. 
Alors, quelle attitude adopter face à l'espace temps dans lequel nous avons depuis tout petit appris à vivre ? Non que nous devions rejeter notre mémoire et notre imagination qui agrémentent notre espace temps, mais nous pouvons, en restant ouvert et disponible, accorder un peu plus de temps et d'importance à l'ici et maintenant. Tel est le conseil pour rester au plus près du Tao.


vendredi 10 janvier 2020

Le Temps



Le temps passé n’existe que dans notre mémoire, qu'elle soit collective ou individuelle, le temps futur n'existe que dans notre imagination, la encore qu'elle soit collective ou individuelle. Seul le présent existe de façon tangible. Dans ce moment présent, je tape sur la lettre e de mon ordinateur et désormais c'est une nouvelle fois sur la lettre e que je tape mais le présent de la première lettre e n'est plus le même que celui de la seconde, il est révolu à jamais.
Seul l'instant présent existe, mais les choses ne sont pas fixe, aussi, instant présent après instant présent, le présent évolue et, grâce a notre mémoire, nous comptons le nombre de révolution de la Terre sur elle même, nous comptons les jours, les heures, les minutes, les secondes... Mais en réalité nous le faisons toujours dans l'instant, qui est la seule réalité du temps !
Cette réalité du temps est la réalité du monde tel que nous le connaissons et d'ailleurs nous le partageons tous. Mais mon instant présent actuel n'est pas l'instant présent auquel vous lisez ce texte, le présent se sera décalé jusqu'à vous et sera (est pour vous qui lisez) la seule réalité.
Pour les Taoïstes, cette réalité instantanée n'est autre que le Tao. Celui-ci se meut instant après instant et présente toujours une face tangible, réelle. Mais la réalité évolue rendant le Tao fuyant,
insaisissable. Néanmoins, la leçon de cette réalité est qu'il convient de vivre pleinement l'instant présent pour profiter du Tao, pour profiter de la vie. Savoir que cette vérité est insaisissable permet d'éviter d'accumuler les richesses, les honneurs, le savoir... A quoi bon en effet accumuler ce qui est mort à l'instant.
Quand nous marchons de façon consciente, nous nous concentrons sur nos pas et sur le paysage, quel bonheur !
Quand nous méditons, nous nous concentrons sur la respiration, nous sommes entièrement centrés sur l'instant, quel bonheur !
C'est aussi le cas des sportifs qui jouent un match de basket de handball ou de volley.
Les animaux sont eux aussi beaucoup plus dans l'instant présent que nous-même. Il semble en effet que ce soit notre cortex hypertrophié qui nous plonge dans nos souvenirs et dans notre imaginaire. Ce cortex masque nos instincts et notre intuition qui naissent dans l'instant. Il nous écarte de la voie, il
nous écarte du Tao.
Le monde évolue, mais à chaque instant, il est unique. C'est pourquoi c'est cet instant présent qu'il nous faut vénérer dans le temps qui passe. Concentrons nous en permanence sur le temps présent, ne nous égarons pas, ni dans le passé, ni dans le futur. Soyons vrais, car la seule réalité, la seule vérité, c'est le présent. En nous concentrant sur le présent, nous n'avons ni désir, ni d'autre action que celle inspirée par l'instant, nous sommes humbles, car nous n'agissons pas pour notre personne, à la limite nous ne savons pas qu'elle existe, bref cette conscience de l'instant n'est autre que le Tao en mouvement.

Rechercher dans ce blog