Language

Pour les mélomanes

Un peu de musique hors du Temps
la route...

mercredi 15 mai 2030

Editorial

Bonjour à toutes et à tous,

Il est un chemin tellement évident que si peu de gens l'empruntent.
Ce blog est construit le long de cette route, la voie large qui suit l'Univers, en toute simplicité.
Il y a 2500 ans, un homme nommé Lao Tseu a donné un nom au principe de cette voie : le Tao.

Que vous soyez depuis peu sur cette voie ou fidèle depuis toujours, n'hésitez pas à faire part de vos expériences.

Bon Tao à toutes et à tous,

Oliver

Avec plus de 100 articles sur le Tao, les grandes lignes ont été dressées. Aussi, si un sujet particulier motive votre visite, n'oubliez pas la recherche par mots clefs ci-dessus. Les articles fondateurs sont plutôt en fin de liste.
                                                                                      http://www.myannuaire.com 

Lectures


Avant toute chose, signalons à ceux qui passeraient par ce blog pour se renseigner sur le Taoïsme, les lectures incontournables des pères du Taoïsme Chinois.
Le Tao Te King de Lao Tseu taoteking en ligne
L’œuvre de Tchouang Tseu
Le grand classique du vide parfait de Lie Tseu
Les trois oeuvres réunies

Pas plus de commentaire, je ne veux influencer d'aucune manière.

Bonne lecture,

Oliver

samedi 9 juillet 2016

Vacances


Vacances... Ce mot veut dire vide, absence. Et pourtant, elles sont plutôt synonymes de plaisir, de plénitude. Et pour cause, en vacance on fait le vide dans sa tête et l'on vit le moment présent. C'est exactement ce qu'il convient de faire en tout temps. Aussi, je vous invite à prendre des vacances de votre ego, de votre personnalité, de tout ce qui vous colle à la peau ! Lâchez-prise ! Que ces vacances deviennent votre lieu de développement personnel, votre ashram. Laissez le Tao devenir le pilote de votre vie, car dans son Non Agir, il n'abusera jamais de vous, vous agirez en douceur et avec spontanéité. 
C'est ainsi que la vie peut devenir le lieu de vacances perpétuelles. Et pour cela votre cerveau a besoin de vacances. Laissez le libre de tout mental, laissez le être simplement témoin de vos pensées, et ce en pleine conscience. Faites que par le vide, tout s'éclaire dans votre tête. Et pour cela, il suffit de lâcher-prise. Laissez-vous bercer par le flux de la vie, ne vous battez plus comme un petit caporal, qu'avez-vous à perdre ? Laissez vous faire, soyez vous-même, en harmonie avec les autres, en harmonie avec l'environnement, c'est cela les vacances !
Bientôt, je vais partir en vacances, partir sur les routes et sur les mers, croiser des paysages nouveaux, côtoyer des gens nouveaux, vivre des situations nouvelles, mon cerveau sera en alerte et appréciera pleinement ces instants. Etre en alerte, éviter la grisaille du mental, voilà ce que je vous souhaite à vous tous qui allez prendre des vacances... Et aux autres, je vous souhaite exactement la même chose. 


dimanche 3 juillet 2016

l'Unité

En nous, l'Unité est conscience. L'Unité est conscience de soi, ceci vaut pour l'homme ordinaire, mais l'Unité peut aussi avoir conscience d'elle-même. Il n'y a alors plus de différence entre soi et le monde, tout est Unité. En soi, c'est très simple, pourtant vivre avec cette conscience requiert des efforts. Ou plutôt, vivre avec cette conscience requiert une absence total d'effort. Car c'est dans un lâcher-prise constant que naît cette conscience. Il convient en effet de lâcher prise de toute identification, car l'Unité n'est ni ceci, ni cela, l'Unité est. Jusqu'à lâcher-prise de toute pensée, car une pensée porte un jugement sur l'Unité. L'espace de la conscience grandit ainsi peu à peu, une vacuité se forme qui finit par tout englober jusqu'à unifier le non-penseur et l'objet de sa non-pensée, l'homme et le monde. Naître à cette vacuité est quelque chose
d'extraordinaire. Cela nécessite d'être en communion avec le Monde, cela nécessite d'être uni. Et cela implique une humilité totale, une humilité de tous les instants. Car comme le dit Lao Tseu, on ne peut confier l'Empire qu'à l'homme humble. C'est pour cette raison que tant de chercheurs de vérité échouent face à l'éveil : ils manquent d'humilité. Et l'humilité doit être totale, on ne peut tolérer la moindre fierté dans quelque domaine que ce soit. Car ce serait vouloir se placer au dessus de l'Unité, impliquant de la perdre immanquablement. Quand à l'homme humble qui se met au niveau de son environnement, sans le convoiter d'aucune sorte, qui se contente
de laisser aller et venir les échanges énergétiques et s'enrichit ainsi sans rien vouloir, sans rien désirer. Cet homme vit une vie simple mais pleine. Il est au niveau de l'Unité, il n'a plus besoin de rien d'autre. Il se place au milieu de son environnement, en toute simplicité. Ce qui vient de l'extérieur fait écho avec l'intérieur et réciproquement.  
Se fondre ainsi dans l'Unité, c'est ce que d'autres appellent la non-dualité. Il n'y a plus deux, mais Un. L'individu n'est plus séparé, l'environnement devient milieu, centre, et de ce centre jaillit un équilibre qui englobe le Tout. Et ce, sans aucune autre prise de conscience, que la conscience elle même. Cette pure conscience est neutre, elle se contente de refléter le monde dans sa vérité simple, sans aucun artifice.

dimanche 26 juin 2016

Etre proche de l'éveil


Etre conscient de l'Unité.
Aimer l'Unité d'un amour inconditionnel.
Etre vide d'ego.
Vivre le présent sans mental, sans pensée.
Agir dans l'instant, ni par le passé, ni pour le futur.
Etre sans agir.
Etre le témoin de ses pensées.
Ne pas s'identifier aux pensées.
Ne pas succomber au désir. 
Etre sans désir.
Laisser part à l'intuition.
Développer son centre, ses racines.
Ne pas être à la superficie du mental.

Rechercher dans ce blog

Chargement...