Language

Pour les mélomanes

Un peu de musique hors du Temps
la route...

vendredi 26 septembre 2014

Sagesse Orientale: l'Inde opus 3


Tes yeux se comptent par milliers,
Et cependant tu n'as pas d'yeux.
Tu revêts des milliers de formes,
Et cependant tu n'as pas de forme.
Tes pieds immaculés se comptent par milliers,
Et cependant tu n'as pas de pied.
Tes narines sont innombrables,
et cependant tu n'as pas de narine.
C'est toi qui joues dans tout ce qui m'entrave et m'enchante.
Il n'est pas de cœur où ne brille une lumière,
Et cette lumière c'est toi.
Toute âme est illuminée par la lumière qui n'est autre
Que Dieu lui-même,
Mais cette lumière divine se manifeste uniquement,
Grâce à l'enseignement du Guru.

Nanak XVème siècle



Méditez sur la sagesse et la béatitude éternelle et vous trouverez la béatitude. La béatitude est éternelle mais elle est masquée par l'ignorence.
De même qu'une lampe ne peut briller sans huile, de même un homme ne peut exister sans Dieu.
[...]
Efforcez-vous d'atteindre à la maîtrise complète de vos instincts sexuels. Quand on y réussit, il se produit dans le corps un changement physiologique par le développement d'un nerf resté jusque-là à l'état rudimentaire. Ce nerf se nomme medha et sa fonction est de transformer les basses énergies en des énergies plus hautes. La connaissance du moi le plus haut s'atteint après le développement de medha.
Ni la connaissance du moi, ni la libération ne sont possibles tant que l'égoïsme existe en vous et, par conséquent, les naissances et les morts ne peuvent prendre fin.
Si "la femme et l'or" sont constamment à vous poursuivre, comment voulez-vous réaliser Dieu?
[...]
L'homme qui vit dans le monde est dans une situation pénible. Il est d'abord l'esclave de la femme, il est ensuite l'esclave de la roupie, et il est enfin l'esclave de celui qu'il sert pour gagner sa vie.
Les hommes frivoles ne sont jamais spirituellement éveillés.
[...]
Ils sont comme le chameau qui aime le chardon et l'ortie et qui, bien que son museau soit en sang, continue à les manger.
[...]
Les hommes qui ont l'esprit tourné vers les choses spirituelles forment une caste à part, au delà de toutes les conventions sociale.
[...]
Les hommes ayant quelques pouvoirs psychiques obtiennent des faveurs et des distinctions sociales. Souvent ils se posent en gourous, pour être estimés et gagner des disciples et des admirateurs. Jouer ce rôle est la même chose que d'embrasser la vie d'un courtisan.[...] C'est faire un bien mauvais usage du corps, de l'esprit et de l'âme qui, tous trois, peuvent nous servir à réaliser le Seigneur.

Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré. Nommez-Le de n'importe quel nom et adorez-Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux,  vous êtes certains d'arriver à lui.
[...]
La lumière du soleil tombe également sur toutes les surfaces, mais seules les surfaces brillantes comme l'eau, les miroirs et les métaux polis peuvent le refléter fidèlement. De même, bien que Dieu réside en tous, c'est dans le cœur d'un saint homme qu'Il Se manifeste le plus.
[...]
Lorsqu'un homme est parvenu à la réalisation, il ne se met pas à sauter dans tous les sens. Extérieurement, il ne change pas, mais toute sa perspective du monde en est transformée.

Tant que le mental n'est pas parvenu à la sérénité, le yoga est impossible. Les souffles du monde agitent constamment la flamme de notre pensée. Mais quand cette flamme devient absolument immobile , c'est le véritable yoga.

Ramakrishna XIXéme siècle



Tout raisonnement n'aboutit qu'à trouver l'Unité. Dans le monde de la science, on réduit progressivement le nombre de forces connues, et l'on cherche à n'en plus trouver qu'une seule qui soit à la base de toutes. Lorsque la science physique aura pu saisir parfaitement l'unité finale, elle aura abouti, car lorsque nous atteignons l'unité nous trouvons le repos.
[...]
Nous désirons mener l'humanité en un point où il n'y aura plus ni Vedas, ni Bible, ni Coran; mais il est nécessaire pour cela d'obtenir l'harmonie entre les Vedas, la Bible et le Coran. Il faut apprendre à l'humanité que les religions sont seulement les expressions diverses de la Religion qui est Unité, de sorte que chacun puisse choisir la voie qui lui conviendra le mieux.
[...]
L'unité infinie de l'âme - en fonction de laquelle vous et moi ne sommes pas seulement frères mais ne faisons qu'un - est la fondation éternelle de toute morale.

Vivekananda XIXème siècle



Vie de ma vie, toujours j'essaierai de garder mon corps pur, sachant que sur chacun de mes membres repose ton vivant toucher.
Toujours j'essayerai de garder de toute fausseté mes pensées, sachant que tu es cette vérité qui éveille la lumière de la raison dans mon esprit.
Toujours j'essaierai d'écarter toute méchanceté de mon cœur et maintenir en fleur mon amour, sachant que tu as ta demeure dans le secret autel de mon cœur.
Et ce sera mon effort de révéler dans mes actes, sachant que c'est ton pouvoir qui me donne force pour agir.
[...]
Nous ne pouvons aspirer qu'à une chose, c'est à devenir de plus en plus un avec Dieu.
[...]
Acquérir une chose, est par nature même une opération incomplète et limitée à un besoin particulier; mais être est complet; être appartient à notre totalité, et n'a pas son origine dans une quelconque nécessité, mais dans notre affinité avec l'infini qui est le principe de perfection que nous avons en notre âme.
Oui il nous faut devenir Brahman.
[...]
Peut-on dire alors qu'il n'y a pas de différence entre Brahman et notre âme individuelle ? Naturellement, la différence saute aux yeux. Appelons-la illusion ou ignorance ou de tout autre nom, elle est là. On peut en donner des explications, mais ces explications ne la feront pas disparaître. Même l'illusion est vraie en tant qu'illusion.
[...]
Par notre sens de la vérité, nous percevons la loi dans la création, et par notre sens de la beauté, nous percevons l'harmonie dans l'univers. Lorsque nous reconnaissons la loi dans la nature, nous étendons notre domination sur les forces physiques et nous devenons puissants; lorsque nous reconnaissons la  loi dans notre nature morale, nous parvenons à la maîtrise du moi et nous devenons libres.
[...]
Tel est l'objet ultime de notre existence: nous devons toujours savoir que "la beauté est vérité, la vérité beauté"; nous devons percevoir le monde entier dans l'amour, car l'amour lui donne naissance, le conserve, et le reprend dans son sein. Il nous faut cette parfaite émancipation du cœur qui nous rend capable de nous tenir au centre intime des choses et de goûter à cette plénitude de joie désintéressée qui appartient à Brahman.
[...]
Ce n'était pas s'adonner à un simple jeu de l'imagination, c'était libérer la conscience de toutes les mystifications et exagérations de l'ego.
[...]
[Les prophètes] savaient qu'apparition et disparition n'existent qu'à la surface, comme les vagues sur la mer, et que la vie, qui est permanente, ne connaît ni déchéance, ni diminution.

Tagore XXème siècle


Il semble que l'impossibilité de réaliser pleinement la Vérité dans notre corps mortel ait fait apprécier l'ahimsa (non-violence) par quelque ancien sage en quête de la Vérité. Le problème devant lequel il se trouva placé était celui-ci :"Vais-je supporter ceux qui me suscitent des difficultés, ou vais-je les détruire ?" Il comprit alors que celui qui persiste à détruire d'autre êtres n'avance pas, mais reste simplement où il est, tandis que celui qui supporte les créatures lui créant des difficultés va de l'avant, et parfois même entraîne les autres avec lui.
[...]
Le corps cessera seulement lorsque nous n'aurons plus pour lui aucun attachement. Cette libération de tout attachement est la réalisation de Dieu comme Vérité.
Cette réalisation ne peut être atteinte hâtivement. Le corps ne nous appartient pas. Tant qu'il dure, nous devons nous en servir comme d'une chose qui nous a été confiée et dont nous sommes responsables.
[...]
Quelles que soient les difficultés auxquelles nous nous heurtions, quels que soient les échecs apparents que nous subissions, il ne nous est pas permis d'abandonner la recherche de la Vérité, qui seule est, puisqu'elle est Dieu Lui-même.
[...]
Si nous étions parvenus à la pleine vision de la Vérité, nous ne serions plus des chercheurs, nous serions devenus un avec Dieu, car la Vérité est Dieu.
[...]
Alors la question se pose : pourquoi tant de fois différentes ? L'Âme est une, mais les corps qu'Elle anime sont nombreux.
[...]
De même qu'un arbre a un seul tronc, mais beaucoup de branches et de feuilles, de même il n'existe qu'une seule Religion vraie et parfaite, mais elle devient multiple en passant par l'intermédiaire de l'homme. Des hommes imparfaits ne peuvent l'exprimer que dans le langage dont ils disposent, et leurs paroles sont interprétées par d'autres hommes également imparfaits.
[...]
La tolérance nous donne un pouvoir de pénétration spirituelle qui est aussi éloigné du fanatisme que le pôle nord du pôle sud.
[...]
Toutes [les religions] ont produit de grands saints.
[...]
La non-violence ne consiste pas à renoncer à toute lutte réelle contre le mal. La non-violence telle que je la conçois est au contraire contre le mal une lutte plus active et plus réelle que la loi du talion, dont la nature même a pour effet de développer la perversité.
[...]
[Le tyran] trouvera chez moi une résistance de l'âme qui échappera à son étreinte. Cette résistance d'abord l'aveuglera et ensuite l'obligera à s'incliner. Et le fait de s'incliner n'humiliera pas l'agresseur, mais l'élèvera.
[...]
L'amour est la force la plus puissante que possède le monde, et pourtant elle est la plus humble qui se puisse imaginer.
[...]
La non-violence ne se réalise pas mécaniquement. Elle est la plus haute qualité du cœur et elle s'acquiert par la pratique.
[...]
J'ai vu que cette loi de l'amour se montre plus efficace que ne l'a jamais été la loi de la destruction.

Gandhi  XXème siècle


Toutes les religions ont sauvé un certain nombre d'âmes, mais aucune n'a encore été capable de spiritualiser l'humanité.
[...]
Rien ne peut provenir de rien.
Si Rien était le début, Rien serait aussi la fin, mais dans ce cas Rien serait aussi le milieu.
La création n'a ni commencement ni fin. On ne peut parler de commencement et de fin pour une création particulière.
Le Brahman suprême est ce que la métaphysique occidentale appelle l'Absolu.
[...]
Le Supramental, par sa définition même, est la conscience de la Vérité.
[...]
Que voulons nous dire par homme? Une âme incréée et indestructible qui s'est logée dans un mental et un corps constitués de ses propres éléments.
Notre âme, l'entité psychique qui nous habite secrètement, est une partie de la divine Conscience et Essence.
[...]
Par définition, l'ego n'est que limites.
[...]
Si au contraire nous vivons dans la réalité unificatrice du Brahman, alors nous dépassons l'ego et surpassons la Nature.
Le premier et énorme faux pas fut de transformer l'erreur de l'égoîsme individuel en l'erreur, bien plus grave, d'un grand égoïsme communautaire.
[...]
C'est seulement par le procédé yogique qui réduit au silence le mental même, que deviennent possibles de plus profonds résultats dans notre observation de nous-même.

Aurobindo  XXème siècle



La réalisation n'est pas un état à acquérir. Elle est déjà là. Tout ce qui est nécessaire, c'est débarrasser de la pensée "je n'ai pas réalisé".
En effet, la tranquillité mentale, la paix est l'état de réalisation.
[...]
L'absence de toute pensée n'est pas le vide. Car il faut bien qu'il y ait quelqu'un pour constater ce vide.
[...]
Une femme s'imagine par erreur avoir perdu son collier, qu'elle a toujours à son cou. Elle se met à le chercher partout, jusqu'à ce qu'un ami lui dise la vérité. C'est elle qui a créé son impression d'avoir perdu quelque chose, son propre sentiment d'anxiété, son besoin de recherche et son plaisir de la découverte. De même le Soi a toujours été présent, que vous l'ayez cherché ou non. [...] L'homme éprouve le sentiment que son Soi a été retrouvé au moment où il se débarrasse de son ignorance et de sa fausse identification.
[...]
Il faut couper entièrement le mental, racines et branches. Cherchez qui est le penseur. Restez comme penseur, comme chercheur. Toutes vos pensées disparaîtront.
[...]
Le Soi, c'est le cœur. Le cœur est lumineux par lui-même. [Puis il illumine le mental].

Ramana Maharshi XXème siècle   

samedi 20 septembre 2014

Sagesse Orientale: l'Inde opus 2


[...]
Si vous suivez mes enseignements, vous serez toujours heureux.
L'important dans mon enseignement, c'est que vous contrôliez votre esprit.
[...]
Voici, ô moines, la vérité sainte sur la suppression de la douleur : l'extinction de cette soif par l'anéantissement complet du désir, en bannissant le désir en y renonçant, en s'en délivrant, en ne lui laissant pas de place.
[...]
Un moine qui considère les choses avec sagesse développe le facteur d'éveil de l'attention, accompagné du détachement, de l'absence de désir, de la cessation conduisant à l'abandon. Il développe le facteur d'éveil de l'énergie, d'éveil de la joie, d'éveil de la tranquillité, d'éveil de la concentration, de l'équanimité, accompagné du détachement, de l'absence de désir, de la cessation conduisant à l'abandon.
[...]
D'autres seraient violents, mais ne soyons pas violents.
D'autres détruiraient la vie, abstenons-nous de le faire.
Abstenons-nous de prendre ce qui n'est pas donné.
Soyons chastes.
Abstenons-nous du mensonge et de la médisance.
Abstenons-nous de paroles dures ou vaines.
D'autres auraient l'avidité; soyons libres d'avidité.
Soyons libre d'esprit méchant.
[...]

Discours du Bouddha  VIéme siècle av JC



Le premier grand vœu est l'abstention d'actes nuisibles envers les êtres vivants. Maître! Je renonce à tout acte nuisible envers les êtres vivants minuscules ou gros, mobiles ou immobiles. Je ne nuirai à aucun être vivant, je ne serai pas la cause que d'autres leur nuisent, ni n'approuverai qu'on leur nuise. 
[...]
Le mauvais karma n'a aucune prise sur celui qui s'identifie avec tous les êtres, qui les considère d'un regard égal, qui a arrêté le flux karmique et le contrôle des sens.

Ne fais aucun effort, ne parle pas, ne pense pas, afin qu'inébranlable, l'atman soit absorbé dans l'atman; ceci est certainement la plus haute forme de sagesse.

Mahavira VIéme siécle av JC


Le yoga est l'arêt de l'activité automatique du mental.
L'arrêt des pensées automatiques s'obtient par une pratique interne dans un esprit de lâcher-prise. Le non-attachement est induit par un état de conscience totale qui libère du désir face au monde qui nous entoure.
Etre établi dans la modération donne une bonne énergie de vie. Celui qui se désintéresse de l'acquisition de biens inutiles connaît la signification de la vie.

Se contenter de ce que l'on a constitue le plus haut degré du bonheur.

Patanjali IIème siècle av JC



Pour la vie prochaine, il n'est pas de meilleur ami que le don.
[...]
Considère comme des ennemis l'avarice, la dissimulation et la tromperie, l'attachement, l'indolence, l'orgueil et la concupiscence, l'aversion et la vanité liée au statut social, à l'apparence physique, au savoir, à la jeunesse et au pouvoir.

Nagarjuna IIème siècle



L'inébranlable conviction que Brahman est la seule réalité et que l'univers est illusoire, c'est ce qu'on appelle la discrimination entre le réel et l'irréel. L'absence de passion consiste, en accord avec les leçons du guru, à renoncer aux jouissances passagères, depuis celles du corps jusqu'à celles de Brahma.
Lorsque, après avoir détaché sa conscience de la multiplicité des objets sensibles, dont une observation inlassable a mis les défauts en lumière, on réussit à la maintenir inébranlablement sur la même cible, on obtient le calme de l'esprit.
[...]
Ne jamais céder à une distraction de l'esprit, mais se concentrer à tout instant sur le Brahman pur, voila en quoi consiste la stabilisation de la conscience.
[...]
Le Soi est Brahma, le Soi est Vishnu, le Soi est Shiva, le Soi est tout cet univers. Rien d'autre n'existe que le Soi.
Regarder tout avec la même indifférence en ce monde plein de qualités et de défauts, est un privilège de l'homme libéré.
[...]
Quelquefois fou, quelquefois sage; quelquefois revêtu de la splendeur d'un roi; quelquefois doux, quelquefois dangereux comme un serpent; quelquefois honoré, quelquefois méprisé, quelquefois inconnu, ainsi vit le sage heureux de la félicité suprême.
[...]
Que l'on demeure fondu avec le Brahman suprême.

Shankara VIIIème sciècle



Du point de vue de la Réalité absolue, il n'y a pas de transmigration. Comment alors est-il question d'entrave pour les êtres vivants ? Puisque l'être libre n'a jamais eu d'entrave, entreprendre de le libérer est vain.[...] Ne laisse rien, ne prends rien, bien établi en toi-même, tel que tu es, passe le temps agréablement.
[...]
Cette félicité n'est pas comme l'ivresse du vin ou celle des richesses, ni même semblable à l'union avec la bien-aimée. L'apparition de la Lumière consciente n'est pas comme le faisceau de lumière que répand une lampe, le soleil ou la lune. Quand on se libère des différenciations accumulées, l'état de bonheur est une allégresse comparable à la mise à terre d'un fardeau, l'apparition de la Lumière est l'acquisition d'un trésor oublié: le domaine de l'universelle non-dualité.

Hymnes de Abhinavagupta XIème siècle



Toutes choses sont créées par Dieu.
L'Amour est Son corps.
Il est sans forme, sans qualité, sans décadence.
Cherche à t'unir à Lui.
Ce Dieu indéterminé prend des milliers de formes aux yeux de ses créatures:
Il est pur et indestructible.
Sa forme est infinie et insondable.
Le corps et l'esprit débordent de bonheur quand ils sont touchés par Sa joie infinie.
Il est immergé dans toute conscience, dans toute joie, dans toute douleur.
Il n'a ni commencement ni fin.
Il tient tout dans sa Béatitude.
[...]
Kabir dit:"Ecoute-moi, ô Saint Homme, peu nombreux sont ceux qui ont atteint l'extrémité."
[...]
Pourquoi mettre une robe de moine et vivre hors du monde dans une orgueilleuse solitude ?
[...]
L'ascète teint ses vêtements au lieu de teindre son âme des couleurs de l'amour.
Il reste assis dans le temple, abandonnant Brahma pour adorer une pierre.
[...]
Kabir dit : "Toi qui agis comme lui, tu vas aux portes de la mort pieds et mains liés".

Kabir XVème sciècle

vendredi 12 septembre 2014

Sagesse Orientale: l'Inde premier opus


Il n'y avait pas l'être, il n'y avait pas le non-être en ce temps.
Il n'y avait ni l'espace ni le firmament au delà.
Quel était le contenu? Où était-ce? Sous la garde de qui?
[...]
L'Un prit alors naissance par le pouvoir de la Chaleur.
D'abord se développa le Désir,
qui fut le premier germe de la Pensée.
Cherchant avec réflexion en leurs âmes,
le Sages trouvèrent dans le non-être le lien de l'être.

Le(s) Veda(s) XVème siècle av JC



Puisse le Seigneur revêtir toutes choses ici-bas,
tout ce qui se meut dans l'Univers en mouvement!
[...]
Il est des mondes sans soleil tout couverts d'aveugle ténèbres :
après mourir s'y rendent tous ceux qui ont tué leur âme.
[...]
Et comment [celui qui discerne que tous les êtres sont dans l'âme] pourrait-il souffrir
s'il discerne en lui l'Unité?
[...]
Qui fait confiance au Non-Savoir entre dans la ténèbre aveugle,
et dans ténèbre plus épaisse celui-là qui fait confiance au savoir.
[...]
Le Non-Savoir et le Savoir: Cela est les deux à la fois;
Qui le sait passera la mort grâce au Savoir et par le Non-Savoir gagnera l'immortalité!

Sept Upanishads Vème siècle av JC



Mais aussi :
Dans un rendez-vous, on se livre aux embrassements partiels, visage contre visage, sein contre sein, Jadgana contre Jadgana, cuisses contre cuisses, et aux étreintes de tout le corps, avec toutes sortes de mignardises, la femme laissant flotter ses cheveux épars.

Le Kama-Sutra Vatsyayana IVème siècle av JC


Ô meilleur des hommes, celui que n'affectent ni les joies, ni les peines, qui, en toutes circonstances, demeure serein et résolu, celui-là est digne de libération.
[...]
L'âme est indestructible, éternelle et sans mesure; seuls les corps matériels qu'elle emprunte sont sujets à la destruction. Fort de ce savoir ô descendant de Bharata, engage le combat.
[...]
Fais ton devoir sans être lié ni par le succès ni par l'échec. Cette égalité d'âme on l'appelle yoga.
[...]
Celui qui reste inébranlable malgré le flot incessant des désirs, comme l'océan demeure immuable malgré les mille fleuves qui s'y jettent, peut seul trouver la sérénité; mais certes pas celui qui cherche à satisfaire ses désirs.
[...]
Deux sortes d'hommes réalisent la Vérité absolue. Certains l'approchent au moyen de l'empirisme ou de la spéculation philosophique, d'autres en agissant dans un esprit de dévotion.
Celui qui a réalisé son identité spirituelle ne poursuit aucun intérêt personnel en s'acquittant de ses devoirs, pas plus qu'il ne cherche à fuir ses obligations; nul besoin, pour lui, de dépendre d'autrui. Ainsi, l'homme doit agir par sens du devoir, détaché du fruit de ses actes, car par l'acte libre d'attachement, on atteint l'absolu.
[...]
Celui qui voit l'inaction dans l'action et l'action dans l'inaction, celui-là se distingue par son intelligence, et bien qu'engagé dans toutes sortes d'actes, il se situe à un niveau purement spirituel
[...]
Sache-le, ô Arjuna aux bras puissants, celui qui n'abhorre ni ne convoite les fruits de ses actes connaît un renoncement immuable; affranchi de la dualité, il dénoue facilement les liens qui le retiennent à la matière.
Qui a maîtrisé le mental, et ainsi gagné la sérénité, a déjà atteint l'Âme suprême. La joie et la peine, le froid et la chaleur, la gloire et l'opprobre, il les voit d'un même œil
[...]
L'Âme suprême demeure indivisible; elle est Une. Bien qu'elle soutienne tous les êtres, comprends que c'est elle aussi qui les dévore et les fait se développer tous.

La Bhagavad-Gita IIIème siècle av JC



En toutes choses l'élément primordial est le mental; le mental est prédominant. Tout se fait par le mental. Si un homme parle ou agit avec un mental purifié, le bonheur l'accompagne d'aussi près que son ombre inséparable.
[...]
Celui dont l'esprit est entraîné à tous les degrés du savoir (discernement de la vérité, énergie, allégresse du vrai, sérénité, méditation, égalité d'âme), qui, détaché de toutes choses, se complaît dans son renoncement, dont les appétits ont été subjugués et qui s'est inondé de lumière, celui-là même, en ce monde atteint le Nirvana.
[...]
Ne faire d'outrage ni de tort à personne, pratiquer la discipline selon la loi, être modéré dans sa nourriture, vivre à l'écart et s'adonner à de hautes méditations, tel est l'enseignement des Bouddhas.
[...]
Tant qu'on n'a pas coupé la dernière racine du désir de l'homme pour la femme, on possède un esprit captif et aussi asservi qu'un veau tétant sa mère.

Le Dhammapada (enseignements du Bouddha IVème siècle av JC)

Rechercher dans ce blog