Language

Pour les mélomanes

Un peu de musique hors du Temps
la route...

vendredi 27 février 2015

Tao Te King chapitre 47



Sans franchir le pas de ma porte, je connais l'Univers ; sans regarder par ma fenêtre, je vois le Tao, la Voie du Ciel

Plus on sort et s'éloigne de soi, moins on se connait soi-même.

C'est pourquoi le Saint-homme arrive sans se déplacer, Désigne sans regarder,
Accomplit sans agir.

jeudi 26 février 2015

Tao Te King chapitre 46



Quand le Tao règne dans le Monde, on renvoie les chevaux fertiliser les champs.

Quand le Tao ne règne plus dans le Monde, on voit les chevaux de combat se multiplier aux frontières.

Il n'est pas de plus grande erreur que de vouloir satisfaire ses désirs ;
Il n'est pas de plus grande misère que de ne pas savoir se suffire.
Il n'est pas de pire calamité que le désir de posséder.

C'est pourquoi celui qui sait se contenter de peu est toujours satisfait.

mardi 24 février 2015

Tao Te king chapitre 45



La perfection véritable semble imparfaite, mais elle sert sans s'user.

La sublime plénitude paraît vide, mais elle ne s'épuise pas à l'usage.

La parfaite droiture semble courbe,
L'habileté parfaite semble maladroite,
La grande éloquence semble bégayer.

Se remuer protège du froid,
Se reposer protège de la chaleur,

Celui qui est pur et tranquille devient le modèle de l'Univers.

lundi 23 février 2015

Tao Te King chapitre 44



Du renom ou de sa propre vie, à quoi tient-on le plus ?
De sa propre vie ou des richesses, qu'est-ce qui importe le plus ?
Du gain ou de la perte, lequel est le plus affligeant ?

C'est pourquoi celui qui a de grandes passions est nécessairement exposé à de grands sacrifices :
Celui qui cache un riche trésor éprouve nécessairement de grandes pertes.

Savoir se suffire préserve de la honte ; savoir s'arrêter préserve du danger ; cela permet de durer longtemps.

dimanche 22 février 2015

Tao Te King chapitre 43



Ici-bas, ce qui est le plus mou l'emporte sur ce qui est plus dur.

Le Non-être pénètre l'impénétrable ; c'est ainsi que je connais la suprême efficacité du Non-agir.

Dans le Monde, rare sont ceux qui instruisent sans parler ou qui usent de l'abondante vertu du Non-agir.


jeudi 12 février 2015

Tao Te King chapitre 42



l'Unité n'est autre que le Tao, celui-ci a généré la dualité, puis la dualité a produit le trois, cette trinité a produit les dix mille êtres.

Les dix mille êtres fuient le repos, l'obscurité ; ils vont vers le mouvement et l'éclat ; un souffle immatériel assurant l'harmonie.

Ce que les gens détestent, c'est d'être orphelins, délaissés, incapables : pourtant, c'est ainsi que les princes et les rois se qualifient eux-mêmes.
C'est pourquoi, parmi les êtres, les uns se diminuent en s'augmentant, les autres s'augmentent en se diminuant.

Ce que d'autres ont enseigné, je l'enseigne aussi :
Les hommes violents inflexibles n'atteignent pas une mort naturelle ; je m'applique à l'enseigner selon les Pères de la Tradition. 

mercredi 11 février 2015

Tao Te King chapitre 41



Quand un lettré de grande élévation entend parler du Tao, il s'applique à le suivre avec zèle. Quand un lettré moyennement élevé entend parler du Tao, tantôt il le suit, tantôt il le délaisse. Quand un lettré inférieur entend parler du Tao, il le tourne en dérision ; même s'il n'en rit pas, cela ne signifie pas qu'il le suive.

C'est pourquoi, les anciens disaient : pour le Tao, être lumineux est comme être obscur, avancer est comme reculer ; être étranger est comme être familier. Pour la suprême Vertu, élévation est comme abaissement, candeur comme honte, générosité comme parcimonie, vertu bien établie comme perversité, probité comme malhonnêteté, véracité simple comme opacité.

Grand carré sans angle... Grand vase inachevé... Grande mélodie silencieuse... Grande image sans contours... Le Tao est caché ; il n'a pas de nom. Cependant sa Vertu soutient et accomplit tout.

mardi 10 février 2015

Tao Te King chapitre 40






Le retour au non-être est le mouvement du Tao ;
La souplesse est le moyen dont il se sert.

Toutes choses, sous le Ciel, naissent dans l'Être;
L'Être naît dans le Non-Être.

dimanche 8 février 2015

Tao Te King chapitre 39



Voici ce qui, de toute éternité, possède l'unité :

Le ciel possède l'unité par sa pureté, la terre par son repos, les esprits par leur transcendance, les vallées parce qu'elles peuvent se remplir, les dix mille êtres par leur puissance générative, les princes et les rois par l'exercice du pouvoir. C'est par cela qu'ils possèdent l'unité.

Si le ciel cessait d'être pur, il est probable qu'il se dissoudrait ; si la terre n'était plus au repos, il est probable qu'elle se désagrégerait ; si les esprits perdaient leur transcendance, il s'anéantiraient ; si les vallées ne se remplissaient plus, elles deviendraient stériles ; si les dix mille êtres ne se reproduisaient plus, ils disparaîtraient.

C'est pourquoi ce qui est précieux a pour origine ce qui a peu de valeur, et ce qui est élevé est fondé sur ce qui est bas.

C'est pour cette raison que les princes et les rois se considèrent eux-mêmes orphelins, hommes de peu de valeur, sans mérite. Ne montrent-ils pas par là, que leur souche est vulgaire,et  n'ont-ils pas raison?

C'est pourquoi un char en pièce détachées n'est plus un char.
Le Sage ne veut pas être estimé comme le jade, ni méprisé comme la pierre.

samedi 7 février 2015

Sans-agir ou Sans-désir ?



Lao Tseu parle souvent du Sans-désir et du Sans-agir. Cependant le Sans-agir revient plus souvent que le Sans-désir. Etre sans-désir, sans attente, sans volonté propre est facile à comprendre, bien que plus difficile à réaliser. En revanche être sans-agir veut-il dire ne rien faire ? Oui, si l'on considère que le Tao Non-agissant ne fait rien. Or tout est fait par le Non-agir du Tao. La Non-action est donc celle que l'on fait en suivant le Tao. La seule volonté du Saint Homme est d'accompagner le Tao, et pour ce faire, il faut qu'il n'ait pas de volonté propre, qu'il soit Sans-désir. On le voit, les deux qualités du Tao que sont le Sans-agir et le Sans-désir sont intimement liées, l'une ne va pas sans l'autre.
Etre Sans-désir c'est s'en remettre à la volonté du Tao.
Etre Sans-agir, c'est suivre les actes du Tao.
C'est la un paradoxe car le Tao est lui aussi Sans-désir et Sans-agir.
En ce paradoxe, réside la liberté du Saint Homme.

vendredi 6 février 2015

Tao Te King Livre II chapitre 38



Les hommes d'une Vertu supérieure, ignorent leur Vertu ; c'est pourquoi ils sont Vertueux.
Les hommes d'une vertu inférieure n'oublient pas leur vertu ; c'est pourquoi ils n'ont pas de vertu.

Les hommes d'une Vertu supérieure, pratiquent sans y songer.
Les hommes d'une vertu inférieure la pratiquent avec intention.

Les hommes d'une humanité supérieure la pratiquent sans y songer.
Les hommes d'une équité suprême la pratiquent avec intention.

La civilité supérieure agit par elle-même ; et lorsqu'elle n'obtient pas la réciprocité, elle s'efforce de s'imposer par la contrainte, mais elle n'est pas acceptée.

C'est pourquoi, lorsque le Tao fut délaissé il y eut la vertu : la vertu perdue, il y eut l'humanité ; après la perte de l'humanité, il y eut l'équité ; après la perte de l'équité, il y eut la civilité. Or la civilité n'étant que l'apparence de la droiture et de la sincérité, elle fut la cause du désordre.

Le savoir n'est qu'ornement du Tao et commencement de l'erreur. C'est pourquoi le Sage s'attache au réel et rejette les apparences ; il s'intéresse au fruit plutôt qu'à la fleur; il laisse ceci et adopte cela.

mardi 3 février 2015

Tao Te King chapitre 37







Le Tao est perpétuellement  Sans Agir ; et pourtant, tout est fait par lui.

Si les rois et les princes pouvaient le suivre, les dix mille êtres se transformeraient d'eux-mêmes. Transformés, s'ils voulaient encore agir, je les maintiendrai dans le droit chemin grâce à la Simplicité sans nom. Car la Simplicité sans nom les rendrait aussi Sans Désirs ; Sans Désirs, ils seraient en paix, et l'Univers se rectifierait de lui-même.

lundi 2 février 2015

Tao Te King chapitre 36



Ce que l'on veut plier s'était nécessairement déployé. Ce que l'on veut affaiblir s'était nécessairement fortifié. Ce que l'on veut appauvrir avait nécessairement prospéré. Ce que l'on veut ravir avait nécessairement été acquis. Cela s'appelle une raison cachée.

La douceur triomphe de la dureté, la faiblesse triomphe de la force.

Il ne faut pas que le poisson sorte des profondeurs. Aussi les armes secrètes du royaume ne doivent pas être dévoilées aux hommes.

Rechercher dans ce blog